window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'UA-37128834-1', { cookie_expires: 34164000, cookie_update: false });

CHELLES : Réseau de chaleur : mise en service de la sous-station de la résidence Molière

2021-11-29T14:45:28+01:0029 novembre 2021|Réseaux de chauffage urbain|

Le 29 novembre, Brice RABASTE, Maire de Chelles, et Rolin CRANOLY, Maire de Gagny, ont participé aux côtés de Bruno SARREY, directeur général adjoint du groupe Coriance, à la mise en service de la sous-station de la résidence Molière.

Les travaux de raccordement de la résidence au réseau se sont achevés au mois d’octobre. 470 ml de canalisations ont été posés. Auparavant alimentés avec du gaz et du fioul, les habitants des 230 logements, gérés par Immobilière 3F, bénéficient désormais d’une énergie locale et renouvelable pour se chauffer.

Le raccordement de la résidence Molière constitue une des phases de déploiement du réseau de chaleur de géothermie exploité par Chelles Chaleur. Elle marque une étape de plus vers la transition énergétique des communes de Chelles et Gagny. Le réseau de chaleur est aussi un outil majeur de lutte contre la précarité énergétique. Il permet aux habitants de profiter d’une tarification compétitive et stable dans la durée, contrairement aux prix fluctuants des énergies fossiles.

La centrale de géothermie est localisée rue de la Belle-Île, à Chelles. Elle alimente à plus de 50% un réseau de chaleur de 13,6 km et l’équivalent de 6 380 logements notamment le Collège Pierre Weczerka, la Piscine Robert Préault ou la Résidence Reine Bathilde. Le réseau permet d’éviter chaque année 5 500 tonnes de CO2 soit l’équivalent des émissions de 4 500 véhicules.

Le principe de la géothermie est de récupérer les calories provenant de l’aquifère calcaire du Dogger situé entre 1 500 et 2 000 mètres de profondeur. Cette eau piégée il y a plusieurs millions d’années entre plusieurs couches géologiques n’est pas potable (extrêmement salée et soufrée). L’exploitation géothermale consiste à faire remonter l’eau du Dogger en surface grâce à un premier puits (puits producteur), à la faire circuler dans un échangeur de chaleur afin de prélever son énergie et à restituer l’eau refroidie dans le sous-sol à l’aide d’un second puits (puits réinjecteur). Dans le cas des triplets, ce sont un puits producteur et deux puits réinjecteurs qui sont utilisés. L’énergie ainsi récupérée est valorisée sur le réseau afin de subvenir aux besoins en chaleur des usagers.

Catégories

Archives

Nos dernières actualités

CHELLES : Réseau de chaleur : mise en service de la sous-station de la résidence Molière

29 novembre 2021|Réseaux de chauffage urbain|

Le 29 novembre, Brice RABASTE, Maire de Chelles, et Rolin CRANOLY, Maire de Gagny, ont participé aux côtés de Bruno SARREY, directeur général adjoint du groupe Coriance, à la mise en service de la sous-station de la résidence Molière. [...]

VOIR TOUTE NOTRE ACTUALITÉ
Aller en haut